Etre père en 2016, c’est quoi ?

DadC’est une tâche difficile d’être père aujourd’hui si l’on tient compte de la réalité du changement des femmes en tant qu’épouses et mères. C’était plus simple autrefois: déposer la semence et tout compte fait, les enfants étaient l’affaire des femmes. A l’heure actuelle et- c’est un point positif- de plus en plus , les pères s’impliquent et se consacrent à leurs enfants avec beaucoup d’affection et sens de responsabilité , certains jusqu’à …souhaiter être des mères.

On a l’habitude de dire qu’une mère , on n’en a qu’une. Eh bien, il en est de même pour les pères.

Quel rôle le père peut il jouer pour favoriser l’épanouissement de ses enfants ?

Bien plus que ce que l’on peut imaginer . Voici les trois points les plus importants :

  1. Empêcher le développement de relations fusionnelles

D’un point de vue psychologique, le père est celui qui sépare l’enfant de la mère. Pendant les 90 premiers jours de vie , se produit chez la mère un état de “folie maternelle” (Donald Winnicott) qui permet d’assurer la survie du bébé: elle se consacre en totalité au nouveau-né dans une hyper empathie qui lui fait oublier tous ses autres rôles. Passée cette première étape, le père doit pouvoir aider la mère à sortir de cet état fusionnel initial et à se réinvestir dans toutes ses autres fonctions. C’est essentiel pour le développement harmonieux de l’enfant.

  1. Développer l’aptitude à prendre des risques

C’est une situation classique, l’affolement des mères quand le conjoint s’amuse à lancer en l’air son petit ou bien quand il ne fait pas attention à ses pleurs. Il est bien admis que cette approche plus motrice à l’égard des enfants est bénéfique et que l’ intervention du père dans cette dynamique aide les enfants à voler de leurs propres ailes. Un bel exemple de complémentarité .

3.  Être (ou non) une référence en terme de genre

Je dois beaucoup aux deux pères qui sont les plus proches de moi : d’abord mon père, parce qu’il m’a appris à être forte, à savoir poser des limites et à parler plusieurs langues pour être libre d’aller où je veux. Je m’incline aussi devant le fait que c’est lui qui a soutenu ma mère en finançant ses onze années d’études de médecine. Dans ce sens , il est un exemple! Quant à mon mari, je lui dois son appui inconditionnel et sa capacité à s’affranchir de ses railleries héritées d’un autre temps. Il me respecte, m’encourage  et ne m’impose jamais de limites ! Ces deux hommes ne sont pas des exceptions.  Mais il faut aller encore plus loin car le rôle des pères est inestimable pour apprendre aux enfants tout ce qu’ils attendent d’eux.

Je vous souhaite une bonne fête des pères , un jour de prise de conscience de votre paternité , une paternité qui vient soutenir avec sincérité les femmes. Nous avons besoin de vous plus que jamais et l’idéal serait que tous ensemble nous allions sur la route du changement.

Note : Je vous renvoie à mon post sur le site de Beatriz Millan Papa, educame libre! concernant le rôle du père dans l’éducation des enfants affranchie des stéréotypes de genre.

Free yourself